L’avenir de la voiture électrique se joue-t-elle en Chine ? – 09/18 – Bulletin d’Alerte n°229 – Automobile

BA Facebook1

L’avenir de la voiture électrique se joue-t-elle en Chine ?

France Stratégie publie, en septembre 2018, une note d’analyse intitulée « L’avenir de la voiture électrique se joue-il en Chine ? ». Au-delà de la mutation du 1er marché mondial automobile de la Chine vers l’électrique, tous les acteurs majeurs du secteur automobile sont concernés à l’échelle planétaire par les changements en cours. Commençons par quelques données chiffrées pour prendre la mesure du sujet. La Chine, en 2018, correspond à plus d’un million de ventes de véhicules électriques, soit une bonne moitié du marché mondial. Ses objectifs de ventes de véhicules électriques se situent à  2 millions en 2020, 7 millions en 2025, 16 millions en 2030. Pour la  vente de véhicules électriques en Chine, on assiste à une domination écrasante avec 11 acteurs chinois dans les premiers constructeurs ; derrière, on trouve Tesla et BMW, au premier semestre 2018. Les fabricants chinois de batteries pour les véhicules électriques détiennent plus de 60 % du marché mondial et 7 places dans les 10 premiers acteurs sur le sujet. On trouve quelques grands acteurs japonais et coréens pour compléter le palmarès des leaders dans la fabrication de batteries pour les véhicules électriques. Certains leaders et experts, notamment en Europe, se préoccupent de cette situation. La note d’analyse souligne la priorité industrielle dans cette mutation vers le véhicule électrique qui offre la possibilité, aux constructeurs chinois, de rattraper le retard technologique lié au moteur thermique avec une nouvelle donne électrique, en redémarrant à égalité. La Chine fait preuve d’une politique qualifiée de dirigisme stratège pour développer le véhicule électrique avec des aides financières directes, des incitations indirectes ; de protectionnisme mais aussi d’ouverture ciblée aux étrangers. On note aussi que le véhicule électrique fait partie d’un des dix secteurs clés du plan Chine 2025. La Chine a mis en place un système sophistiqué basé sur un double score avec des objectifs de production qui incitent très fortement tous les constructeurs, y compris les étrangers, à fabriquer des véhicules électriques et des véhicules thermiques à basse consommation. La note rappelle les trois éléments clés du véhicule électrique : le moteur électrique, la batterie, l’ordinateur de bord ; ainsi que la constitution d’un écosystème national couvrant l’ensemble de la chaîne de fabrication et d’utilisation des véhicules électriques. Il est question pour la Chine de bâtir une nouvelle filière industrielle pour en devenir le leader mondial. La note se termine sur l’opportunité de saisir l’essor du marché chinois par les constructeurs français et européens et un effet d’accélération du monde vers la mobilité électrique. Elle pointe aussi la menace des constructeurs chinois, pour l’instant cantonnés sur le marché intérieur, de se lancer à l’assaut du marché mondial.

Sources : France Stratégie note d’analyse